Télécharger le
Dossier de presse du film “Ombres et Lumières”
au format pdf (12 pages)
… Cliquer ICI

 

  Paul, boulanger vend tout ce qu’il possède pour demander en mariage Judith.
Tovah la sculptrice et Maya son modèle, s’aiment passionnément.Leur bonheur semble indestructible.Cependant un secret révélé provoque l’irréparable.Azazel, le diable s’invite chez Aviva, jeune prostituée.Daniel enfant a été traumatisé par la légende de l’Homme au sable.
 
 
Dans son approche onirique du quotidien, “Ombres et Lumières” est un film hors norme aux images envoûtantes.

Il nous parle de naufragés de l’amour. Comme une partition de musique de chambre où domine une atmosphère de voluptueuse torpeur, il évoque quatre histoire passionnées où la part d’ombre souligne la lumière des âmes.
 
     
 

Note d’intention

 
  Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d’étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux
 
 

 

Ce poème de Charles Baudelaire « La mort des amants » m’a inspiré pour l’atmosphère générale de ces quatre histoires.

Cependant pour  chacune d’elle un climat différent créé par la lumière et la couleur des décors est comme un prolongement de l’état d’âme des personnages.

La lecture d’un article sur la prostitution occasionnelle des jeunes paru dans la presse m’a interpellé et m’a inspiré pour raconter ces quatre histoires dont je viens de faire un film. Il me fallait tenter d’analyser quelles pouvaient être les motivations de ces jeunes gens pour vendre leur corps et les mobiles de ceux qui en profitent. En fait les raisons sont multiples, voire économiques, la précarité, le mal de vivre etc.  On peut toujours essayer d’expliquer ceci ou cela. A la réflexion ce n’était pas mon but. Le sujet qui m’intéressait d’avantage était la relation inconsciente qui s’établissait entre eux à cet instant précis. D’où un choix d’unité de temps et de lieu. Les protagonistes ignorent les raisons de leurs actes. L’insouciance de la jeunesse flirte avec l’apparence du bonheur et frôle les dangers sans les apercevoir.

Dans l’écriture du scenario mon but n’était pas de délivrer un message moral mais de faire partager au public les émotions intenses que pouvaient vivre ces personnages à la recherche d’autre chose. Je voulais m’éloigner le plus possible d’un naturalisme obligé et faire surgir à travers les non-dit la force de l’inconscient dans un univers quotidien où tout devient possible.

 
  Le film :

Paul, boulanger vend tout ce qu’il possède pour demander en mariage Judith.

 Tovah la sculptrice et Maya son modèle, s’aiment passionnément. Leur bonheur semble indestructible. Cependant un secret révélé provoque l’irréparable.

 Azazel, le diable s’invite chez Aviva, jeune prostituée.  

 Daniel enfant a été traumatisé par la légende de l’Homme au sable.

 

/

 

 

Dernière modification le